© Maxim Benharrats
Scénarios
  1. Histoire
  2. Cycle 1 /
  3. Blackout /
  4. Scénarios /

  1. Techs & mékas
  2. Environnements
  3. Personnages
  4. Histoire


Back Next

~ Blackout Cycle 1 : l'Eveil du Dragon ~

-[ Acte 1 : Rencontre ]-
-(Scène 3 : Rencontre aux racines)-

    Tandis que la nuit tombe sur la grande forêt, les troupes de l’Ordre sont toujours à la poursuite de Sys. Elle a pris beaucoup d’avance mais commence à fatiguer. Elle s'engoufre dans des fougères géantes et s'arrête un instant pour reprendre son souffle. Sys n'a plus son casque. Elle a plusieurs griffures au visage. Baby profite de l'arrêt pour sauter hors du sac à dos et s'asseoir sur l'épaule de Sys.
    - Ils sont tenaces Baby, dit-elle à son Rimsa. Je n'arrive pas à les semer et je crois bien qu'ils gagnent du terrain. Tu devras peut être finir la route seul. Baby gémit. Si jamais cela devient nécessaire, continue Sys, à mon ordre, saute du sac et cache toi dans la forêt. Tu ne dois surtout pas te faire capturer. Puis rends toi au plus vite chez Kento et fais lui un compte rendu complet. Il saura quoi faire.  Allez  remets toi à l'abri.
Baby saute de nouveau dans le sac à dos et Sys reprend sa course.

    Sys sort des fougères et arrive au pied d'une pente abrupte dont elle n'apperçoit pas les extrémités gauches et droites. De nombreuses racines parcourent la centaine de mètres de sa hauteur. Sys s'arrête un instant et observe les environs.
    -Il n'y a personne et il fait sombre. L'ascension directe est risquée mais lorsque la nuit aura fini de tomber, ils auront grand mal à me suivre par là. Ok, accroche toi Baby, dit Sys.
Elle commence à grimper mais soudain, après quelques mètres d'ascension, elle entend le sifflement caractéristique d'un tir de fusil laser. Une racine, située quelques mètres à sa droite, explose alors. Sys se jette sur la gauche et redescend la pente à grandes enjambées. Plusieurs autres tirs sont effectués mais tous la ratent. Derrière elle, des ordres d'encerclement fusent. Les troupes de l'Ordre se sont dangereusement rapprochées. Sys court aussi vite qu'elle peut et longe le relief par la gauche.
    -Baby, tiens toi prêt, à mon signal tu sautes et tu te caches!, dit Sys entre deux inspirations.
   
    Mais le chemin qu'elle suit a une pente douce et Sys progresse plus aisément que les troupes de l'Ordre. Elle n'est rapidement plus en vue. Sys parvient  finalement à contourner le relief. Elle semble à bout de forces. Elle reprend néanmoins sa course de plus belle.
Soudain, alors qu'elle saute au dessus d’une imposante racine, une main lui saisit fermement la cheville. Sys tombe violemment au sol. Elle s’évanouit.

    Lorsque Sys reprend conscience, elle est sur ses gardes et fait mine d'être encore évanouie. Elle entrouvre discrètement ses paupières et observe la situation. Elle se trouve dans une cavité formée par les racines d'un des arbres géants. Le plafond est trop bas pour permettre de s'y tenir debout mais la cavité est très vaste. Son entrée est fermée par une lourde pierre. Une lampe de poche est accrochée dans de petites racines qui pendent au plafond et émet une faible lumière qui éclaire partiellement l'intérieur de la cavité. Sur les épaules de Sys, un manteau à été déposé. Son sac à dos est posé à côté d'elle.
    -Baby va encore gagner! dit soudain une voix familière. Sys se redresse en sursaut et voit, incrédule, Baby et un homme qui jouent à pierre-ciseaux-papier. Il s'agit de Sho. Ce dernier arrête alors de jouer et lui sourit.
    -Bien dormi? demande-t-il à Sys. Elle ne répond pas. Son regard continue de scruter la situation.
    -Baby veut encore jouer! proteste Baby à l'attention de Sho. Baby est content que Sys soit réveillée. Mais Baby veut encore jouer! ajoute-il.
    -Il est excellent ton RIMSA poursuit Sho. Je n'en ai jamais vu de semblable. Sys ne lui répond pas.       -Viens Baby, rentre là dedans, dit-elle en désignant du doigt son sac à dos. Baby s'execute et disparait presque instantanément dans le sac.
    -Je suis désolé pour tout à l'heure, reprend alors Sho en se frottant l'arrière du crâne. J'ai remarqué ton armure, tu es une entrope...Mais une entrope en difficulté. C'était peut être un peu violent mais je ne voulais pas laisser ces sales types de l'Ordre t'attraper.
Sys le regarde fixement puis elle regarde la pierre qui bloque l'entrée de la cavité.
    -Tu sais, il fait nuit noire maintenant, poursuit Sho. Il n'est pas vraiment prudent de se balader dans la forêt dans ces conditions. Ici nous sommes à l'abri autant de l'Ordre que des bêtes sauvages. Du moins jusqu'à demain, conclut-il avec le sourire.
    -Je sais cela. Et effectivement je suis une entrope, dit alors Sys. Mais je ne peux pas attendre. Le module de communication de mon armure est HS et je dois au plus vite me rendre à Prime. A cause de toi, j'ai déjà perdu un temps précieux. Laisse moi sortir, conclut-elle, en désignant la lourde pierre d'un coup de tête.
Sho hausse les épaules puis se dirige à 4 pattes vers la pierre. Prenant appui sur les racines, il la fait rouler sur le côté pour libérer le passage vers l'extérieur.
    -Si tu changes d'avis..., dit-il à Sys.
    -Adieu, lui répond-elle  en s'engoufrant dans l'étroit passage.

    La nuit est d’un noir d’encre. Alors que Sys arrive bientôt à l'extrémité du couloir étroit que forment les racines, elle entend des bruits étouffés mais très proches. Sys se fige. L'obscurité ne se laisse pas percer et Sys écoute avec un maximum d'attention pour identifier l'origine des bruits. Elle ne peut réprimer la montée d'une étrange angoisse et n'ose plus bouger pendant plusieurs secondes. Alors que tout semble calme, Sys se remet à avancer quand un autre bruit la pétrifie de nouveau. Mais celui-ci est plus net et plus familier.
     -Ce n'est qu'un Koumi, soupire Sys un sourire aux lèvres. Effrayée par un koumi des bois qui prend son repas du soir! Tu ne le répèteras pas, hein Baby? dit-elle alors avec le sourire.
Mais soudain un brusque mouvement d'air au dessus d'elle la fait se plaquer au sol. L'instant d'après des bruits de lutte et des cris de douleur déchirent la nuit comme une blessure. Un rugissement sourd retentit puis, l'espace d'une seconde, plus rien. En un choc sourd, le corps inerte et déchiqueté du Koumi s'écrase alors au sol, à quelques mètres de Sys. Le sang de l'animal éclabousse le visage de Sys. Celle-ci est alors prise d'une pseudo panique et, à reculons, elle rejoint précipitamment Sho dans sa cachette.
    -Bienvenue, ironise Sho avant de rapidement refermer le passage. Au fait, je m'appelle Sho. Et toi? Demande-t-il?
    -Sys, lui répond-elle froidement. Baby, surveille le pendant que je dors, ajoute-t-elle. Baby bondit alors hors du sac. Il a le bras tendu et ouvre puis ferme alternativement sa main en forme de pierre, de ciseaux, de papier.
    -A nous deux Sho! lance-t-il. 
    -Avant, donne ça à Sys, lui répond Sho avec le sourire et en lui tendant son manteau.

Sys s’endort presque instantanément et sur son visage détendu, ses lèvres dessinent un sourire.



Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation strictement réservés pour tous les pays
© Maxim Benharrats